COURS A OPTION ET ACTIVITES COMPLEMENTAIRES.

Le latin comme activité complémentaire en 1° et en 2°.

Après les 2h d’initiation en 1ère, nous encourageons nos élèves à poursuivre leur apprentissage à raison de 4h par semaine. Les mécanismes de la langue y sont approfondis, augmentent par conséquent les compétences en langue maternelle et servent de tremplin pour l’apprentissage des autres langues modernes. Excellente d’un point de vue linguistique, cette formation met aussi le jeune en contact avec les racines de notre civilisation et l’enrichit culturellement (voir ci-dessous : «  l’option latin »).

Le bouquet d’activités complémentaires en 2°.

En deux séries de deux modules de cours, l’élève peut aussi se familiariser avec diverses démarches qui préfigurent par ailleurs d’autres options commençant en troisième année.

Le Français autrement constitue un apport à la formation en langue maternelle. Le cours fera la part belle à l’oralité plaisir et expressive, à l’oralité communicationnelle et à l’écriture plaisir et expressive, aux lectures critiques, et à l’art dramatique. Il constitue un bon préalable à l’option « Education artistique » (voir ci-dessous).

Les Mathématiques autrement contribueront à asseoir les bases nécessaires à la poursuite des apprentissages, en insistant sur des aspects pratiques ou ludiques des mathématiques et en visitant les domaines parfois négligés dans le cours de base : arithmétique, perspective cavalière, pavages, traitement de données, … Le cours permet en quelque sorte d’entrouvrir la porte des mathématiques telles qu’elle seront étudiées en Math 6 dans les classes terminales.

 La recherche scientifique propose des activités d’observation et d’expérimentation qui initient l’élève à la démarche scientifique (structuration des observations, vérification des hypothèses, redécouverte des lois), ce qui constitue une bonne préparation en vue du cours de sciences renforcé à partir de la 3e (Sciences 5h au 2e Degré et Sciences 6h au 3e Degré).

Le cours d’informatique permet à l’élève de se familiariser avec l’outil ou de l’exploiter davantage. Cette formation peut se poursuivre au 2e degré (voir « l’option informatique » en 3e et 4e années) et comprendra aussi un volet utilisation avisée d’Internet. Le cours peut également préparer à l’option Technique de Qualification « secrétariat-tourisme » au 2e degré sur le Site de Court-Saint-Etienne.

 

 L’OPTION LATIN (à partir de la 3° jusqu’en Rhéto)

     Beaucoup d’entre nous ont la conviction que l’apprentissage intensif d’une langue ancienne n’a cessé de les  » habiter  » depuis, alors que d’autres se demandent avec étonnement quel intérêt peut présenter une telle discipline à l’heure de l’informatique…

      Un fait est certain : depuis l’instauration de l’enseignement rénové, le latin s’impose comme activité d’essai en 1ère année.  Essai ?  Il est vrai que pour choisir il vaut mieux savoir de quoi il est question.

     Par une méthode requérant observation, analyse, déduction, intuition, synthèse, le cours de 1ère permet de tester les aptitudes de chacun face à la phrase latine, en partant de l’étude de textes d’auteurs.

     Au terme de la 1ère, si la compréhension des mécanismes de la langue est assurée et pour autant que l’élève éprouve du goût pour cette activité, il n’y a pas de problème d’orientation possible.

     La 2ème année poursuit la même méthode mais en systématisant les acquis de 1ère ; le travail à fournir au cours de cette année demandera bien entendu un effort de concentration, d’analyse, de régularité dans l’étude, dans la mémorisation.

     Les plus grosses difficultés de grammaire seront surmontées après la 2ème et dans la suite (3ème, 4ème, 5ème, 6ème), les élèves éprouveront beaucoup de plaisir à découvrir les textes anciens, une fois la syntaxe maîtrisée.  Pour essayer d’apaiser les nostalgiques du latin intensif : « avec 4h semaine, à quoi peut-on bien arriver ? », on peut dire que l’objectif essentiel est bien sûr de traduire avec justesse la pensée de celui qui a écrit, en comprenant la relation entre les mots de la proposition, en en saisissant le sens avec ses nuances. Le temps du thème est dépassé, bien qu’on y ait encore recours occasionnellement.

     Pour répondre aux sceptiques, voici quelques arguments :

            – une discipline qui fait appel à la rigueur précédemment décrite ne peut être gratuite, inutile, mais forme l’esprit.

            – le français est du latin « transformé » : son étude  améliore l’orthographe (justifiée), la bonne compréhension des mots et la richesse du vocabulaire.

            – le langage scientifique a puisé dans la langue latine ses termes, son vocabulaire (ce qui peut encore être utile, même si le latin n’est plus requis pour accéder aux études supérieures).

            – le latin est une école de logique et de style, à l’heure où l’on déplore un relâchement dans l’expression écrite et orale.

            – notre civilisation est l’héritage de tout ce monde latin : mode de vie, institutions, technologies.

     Sans négliger l’importance des langues vivantes, des sciences, des techniques nouvelles…, il est bon de retrouver dans l’étude des textes latins, un peu de notre âme.

En 2°, activité complémentaire, 4 heures/semaine

De la 3° à la Rhéto, optionj de base, 4 heures/semaine.

L’OPTION SCIENCES.

L’option scientifique  aux 2° et 3° degrés  favorise la démarche scientifique dans la plupart des contenus abordés (physique, chimie et biologie). Les élèves  sont amenés à s’interroger, à chercher, à se documenter et à communiquer leurs acquis par différents moyens (développements des compétences).

 Les notions , concepts et modèles scientifiques s’intègrent dans des situations liées à la vie quotidienne, à la santé et à l’environnement. L’enseignement s’appuie, dans une certaine mesure,  sur l’utilisation des tableaux interactifs du Collège et sur la pratique de laboratoires à la Faculté des Sciences de l’UCL.

Le cours de sciences souhaite amener chaque élève à :

  • se représenter le monde conformément aux modèles scientifiques ;
  • maitriser suffisamment les notions apprises pour les mobiliser dans des situations, en identifiant les outils scientifiques pertinents
  • exercer son esprit critique vis-à-vis des développements scientifiques ;
  • développer sa curiosité, le gout pour les sciences et l’intérêt pour le monde qui l’entoure.
  • développer l’expérimentation, la créativité et l’autonomie.

 Le cours de recherche scientifique en tant qu’activité complémentaire en 2° ne constitue pas un prérequis.

LES COURS DE GREC.

(Activité complémentaire en 3ème et 4ème année, option de base en 5° et en 6°)

La civilisation des Grecs anciens constitue une part non négligeable, voire fondatrice, de l’héritage européen. Aussi le cours de Grec aidera-t-il les élèves à mieux comprendre les enjeux majeurs de la société contemporaine et à mieux se connaître eux-mêmes, par le biais de textes anciens porteurs de sens.

La démocratie, le théâtre, les sciences, les mathématiques, la philosophie, la psychologie, les grands mythes : tous ces schémas de pensée nous viennent de la Grèce antique. Ils racontent l’homme de tous les temps, à travers ses projets, ses peurs, ses émotions, son goût de la justice, de la liberté, de la beauté, de l’amour, du plaisir : voilà ce que nous proposons de découvrir au cours de cette initiation.

Ce cours cherchera à atteindre deux objectifs :

d’une part, au départ de textes authentiques, faire découvrir aux élèves la langue grecque ancienne (lecture et écriture, structures de base de la langue, étymologie) ;

d’autre part, éveiller leur esprit aux principaux aspects de la culture et de la civilisation grecque (mythologie, vie quotidienne, littérature, art, …) et à tout ce qu’elle a encore à nous dire aujourd’hui !

Ce cours se veut ouvert à tous les élèves, qu’ils soient latinistes ou non.

« Je ne me rendais pas compte que j’étais éblouie et déroutée par le choc que me donnaient ces phrases, venues après vingt-cinq siècles me dire, avec un éclat de révélation, des choses de mon temps.»                                    J. de Romilly, Pourquoi la Grèce ?, de Fallois, Paris, 1992, p.9

L’OPTION  EDUCATION ARTISTIQUE

L’option « Education Artistique », de la 3e à le 6e, est assurée conjointement par un professeur d’Education plastique et un professeur d’Art d’expression écrite, orale et corporelle, lesquels travaillent sur des sujets parallèles.  Il s’agit d’une option d’enseignement général, ouvrant l’élève à la culture et à la création et participant ainsi à sa formation en vue des études supérieures.

Les composantes de l’option :

–          Le cours d’Education plastique (2h. semaine) met l’élève en contact avec les diverses théories et techniques propres au dessin, à la peinture ou à d’autres arts de l’image.  Il sera demandé à l’élève d’assimiler cet apport et de développer son savoir-faire à l’égard des diverses formes abordées, en vue de se découvrir un style personnel, tout en le nourrissant des techniques exercées.

–          Le cours d’Education à l’expression écrite, orale et corporelle (2h. semaine) se nourrit lui aussi de théories littéraires et théâtrales et met l’élève en contact avec des œuvres et des techniques de référence, dans le domaine de l’écriture ou de l’art d’expression.  L’élève est ainsi appelé à assimiler cet apport, en vue de développer et de diversifier ses propres capacités dans les domaines abordés.

–          La Musique interviendra également à divers moments du parcours, mais uniquement comme élément de signification, prenant sa place dans le contexte d’un travail collectif ou individuel.  L’acquisition de compétences musicales ne fait pas partie du programme.

L’élève sera amené à s’impliquer :

a)      dans un projet individuel dont le but sera d’approfondir la recherche d’un style personnel à travers une démarche qui unira obligatoirement l’aspect plastique et l’aspect verbal ;

b)      dans un projet collectif de la classe, dont le but sera d’articuler les apprentissages autour d’un thème, d’une action, d’une représentation ou de toute autre manifestation susceptible de guider les énergies…(cfr. les spectacles « Mais k’a Mickey ? » ou « Zapping ! » présentés en mai 2010 et 2011). Des projets de ce type requièrent une présence régulière et engagée lors de répétitions qui sont programmées en-dehors des heures scolaires.

Les aptitudes requises :

L’option est accessible à tout élève recevant en fin de 2e année, le certificat de réussite du Premier Degré. Le cours de Français Autrement, activité complémentaire en 2°, ne constitue pas un prérequis. De même, l’option peut être rejointe à partir de la 5°.

L’étudiant qui choisit cette option devrait pouvoir répondre aux attentes suivantes :

–          manifester un esprit de curiosité pour la littérature, les arts et les diverses techniques d’approche dont ils peuvent faire l’objet ;

–          posséder un certain sens de la création, ou être prêt à le développer ;

–          être prêt à s’investir dans des travaux requérant lectures, étude à domicile et démarches personnelles, et ceci notamment en vue de mener à bien les projets de plus longue haleine.

 

L’OPTION INFORMATIQUE (de la 2ème  à la 4ème   année)   

Les finalités du cours :

–          Démystifier l’ordinateur et banaliser son usage.

–          Former l’esprit et apporter des méthodes de travail basées sur des qualités d’analyse, de synthèse, de rigueur d’expression et d’efficacité par l’étude des problèmes rencontrés, la recherche de la meilleure solution, l’exploitation des moyens techniques, l’organisation et la présentation des données.

–          Développer et utiliser de nouveaux moyens de communiquer par le partage et l’échange des informations.

Les contenus :

En 2° :             – se familiariser à l’environnement matériel et logiciel ;

                        – comprendre et maîtriser les concepts de base d’un système d’exploitation et                              d’une interface graphique ;

                        – utiliser Internet pour la communication, la recherche de données.

En 3° et en 4° :           – se familiariser à l’environnement logiciel ;

                                   – acquérir, par de nombreuses manipulations, les fonctionnalités essentielles                                 d’un traitement de texte, d’un tableur et d’un logiciel de publication                                            assistée par ordinateur.

En  6° :            – approfondir les fonctionnalités avancées de logiciels de publication et de                                               présentation ;

                        – maîtriser un gestionnaire de bases de données ;

                        – utiliser Internet pour la communication, la consultation et la diffusion de                                               données ;

                        – s’initier à la programmation.

LE COMPLEMENT DE MATHEMATIQUES.

Le cours de renforcement de mathématiques, accessible aux élèves de 5 ° et de 6 ° ayant choisi l’option Math 6, est intitulé plus précisément « Questions spéciales de mathématiques » et s’adresse principalement aux élèves se destinant à des études en sciences, en sciences appliquées (Ingénieur civil) ou vers une école d’aviation civile ou encore la Force Aérienne.

Les disciplines abordées vont de la géométrie synthétique (c’est-à-dire « à la Grecque ») des circonférences, des triangles et des solides, à l’approfondissement des notions d’analyse étudiées en 5ème et 6ème dans le cours de Math6, avec notamment les développements en série de Taylor-MacLaurin, les applications des fonctions exponentielles et logarithmiques en démographie ou en médecine, le calcul intégral, …

Enfin, la résolution de problèmes posés lors de l’examen d’admission aux études d’ingénieur civil devient progressivement systématique à mesure que les élèves avancent dans leurs apprentissages, tout en laissant une place à une introduction à l’histoire des mathématiques, de Pythagore à Riemann, en passant par Newton et Euler…

LE COMPLEMENT DE FRANÇAIS. (en 5° & 6° année)

Ce cours de deux heures est axé sur l’apprentissage et l’exercice de compétences nécessaires à l’entrée des études supérieures :

Prendre notes

Acquérir des outils d’analyse et des techniques d’écriture

Mener une recherche

Apprendre à synthétiser

Poser un regard critique sur les sources

Elaborer un dossier et rédiger un travail

Aborder des textes plus longs et des genres moins accessibles,

Décoder les médias

etc………….

En outre, il permet d’aller à la rencontre des œuvres du patrimoine culturel, mais aussi de s’ouvrir à des manifestations ponctuelles comme le Prix des lycéens, des films importants, des commémorations d’auteurs, des découvertes de musée ou d’expositions.

LE COURS D’ALLEMAND

Cette option s’adresse aux élèves de 5ème et de 6ème.  Elle leur permet d’apprendre pour certains une deuxième ou pour d’autres une troisième langue.

L’Allemand ne jouit pas toujours d’une bonne réputation : on dit que cette langue est  difficile, que sa grammaire est compliquée …  Cette difficulté est tout à fait exagérée!  En effet, l’Allemand est très rigoureux, la grammaire est claire et limpide, le lexique est précis mais l’objectif essentiel de ce cours est la communication et non l’application stricte des déclinaisons.

Du fait que les groupes ne sont jamais trop importants, le cours est d’autant plus vivant et axé sur la conversation même si en deux ans on prévoit aussi d’acquérir les bases grammaticales.  Cette étude favorise d’ailleurs le raisonnement et la logique, des compétences utiles dans toutes les branches.

Le choix de l’Allemand signifie aussi que l’on choisit d’étudier notre 3ème langue nationale et une langue extrèmement importante en Europe.  C’est la langue maternelle de 100 millions d’Européens.  L’Europe s’ouvrant sur les pays de l’Est permet en même temps un plus large espace d’influence de la langue allemande.  Sa connaissance peut être un élément déterminant dans l’obtention d’un emploi.

L’échange linguistique avec l’école de Monschau constitue un aspect attrayant de cette option.  Des élèves allemandes sont accueillies dans les familles de nos élèves qui apprennent l’allemand tandis que l’année suivante nos élèves séjournent pendant cinq jours à Monschau.  Ceci permet de pratiquer la langue et de découvrir cette très belle région (excursion à Köln, Aachen, au parc national de l’Eifel, …).